© Copyright 2016 The KINDReD ASSOCIATION. Tous droits réservés.
ACCUEIL MEMBRES MALADIES PARASITAIRES NEGLIGEES DEVELOPPEMENT DE MEDICAMENTS PIPELINE ACTUALITES REJOIGNEZ-NOUS CONTACT
Fabriqué en France

LES MALADIES PARASITAIRES NEGLIGEES

Les infections parasitaires affectent des millions de personnes dans

le monde chaque année mais elles retiennent une attention limitée.

Les infections parasitaires négligées sont un groupe de maladies parasitaires qui ont été ciblées par la  Commission Européenne, entre autres, comme une priorité de santé publique. Ces infections sont considérées comme négligées lorsque relativement peu d'attention a été consacrée  à leur surveillance, leur prévention et leur traitement. Elles comprennent la leishmaniose, la maladie de  Chagas et la trypanosomiase africaine. Ces maladies sont une cause majeure de morbidité et de  mortalité dans de nombreux pays en développement et ont des conséquences graves pour le  développement socio-économique de ces régions. Les infections primaires ne sont pas la seule préoccupation. Les infections secondaires chez les  patients infectés par le VIH et les immunodéprimés présentent également des risques sanitaires graves. Un problème majeure associé à ces maladies est leurs prévalences dans les pays du tiers monde qui  sont les moins bien équipés pour développer de nouveaux médicaments et pour investir dans la R&D.

Le changement climatique se

produit et les scientifiques

estiment qu'il a un impact

négatif sur la santé humaine

mondiale.

Au cours des cinq dernières années, l'attention  a été apportée sur la mise au point de  nouvelles thérapies contre les NTDs dans des  projets européens, entre autres. Actuellement, les NTDs continuent de dévaster  les populations les plus pauvres et les plus  vulnérables alors que les insectes vecteurs  affectent rapidement de nouvelles  communautés. Toutes les trypanosomiases ont un insecte  vecteur. Il existe une interaction complexe entre  facteurs abiotiques (température, lumière,  humidité, précipitations, etc.), facteurs biotiques  (densité hôte, type de végétation, etc.), facteurs  biologiques (immunité de l'hôte, etc.), et des  facteurs non-biologiques (voyage, commerce,  etc.), ce qui crée des conditions favorables pour  le développement et la propagation des  épidémies de NTDs. Un certain nombre de ces  facteurs sont influencés par l'impact de l'activité  humaine : le climat avec les émissions de gaz à effet de serre, les densités de population  d'animaux sauvages (chasse, réintroduction  d'animaux, etc.), le paysage (la déforestation, le  reboisement, l'urbanisation, l'agriculture  intensive, etc.). Ainsi, l'action humaine est un  facteur important dans l'apparition et la  propagation de NTDs dans de nouvelles  régions géographiques telles que le bassin  méditerranéen et en Amérique du Nord. En plus  d'avoir des effets directs sur le climat, l'activité  humaine a un impact dévastateur sur l'équilibre  des écosystèmes mondiaux.
Ensemble, nous allons vaincre  les  maladies infectieuses négligées. 
MALADIES PARASITAIRES NEGLIGEES

LES MALADIES

PARASITAIRES

NEGLIGEES

Les infections

parasitaires

affectent des

millions de

personnes dans le

monde chaque

année mais elles

retiennent une

attention limitée.

Les infections parasitaires négligées sont un groupe  de maladies parasitaires qui ont été ciblées par la  Commission Européenne, entre autres, comme une  priorité de santé publique. Ces infections sont considérées comme négligées  lorsque relativement peu d'attention a été consacrée  à leur surveillance, leur prévention et leur traitement.  Elles comprennent la leishmaniose, la maladie de  Chagas et la trypanosomiase africaine. Ces maladies  sont une cause majeure de morbidité et de mortalité  dans de nombreux pays en développement et ont  des conséquences graves pour le développement  socio-économique de ces régions.   Les infections primaires ne sont pas la seule  préoccupation. Les infections secondaires chez les  patients infectés par le VIH et les immunodéprimés  présentent également des risques sanitaires graves.  Un problème majeure associé à ces maladies est  leurs prévalences dans les pays du tiers monde qui  sont les moins bien équipés pour développer de  nouveaux médicaments et pour investir dans la R&D. 
© Copyright 2016 The KINDReD ASSOCIATION. Tous droits réservés.
NAVIGATION MENU
Made in France

Le changement

climatique se produit

et les scientifiques

estiment qu'il a un

impact négatif sur la

santé humaine

mondiale.

Au cours des cinq dernières  années, l'attention a été  apportée sur la mise au point de  nouvelles thérapies contre les  NTDs dans des projets  européens, entre autres. Actuellement, les NTDs  continuent de dévaster les  populations les plus pauvres et  les plus vulnérables alors que  les insectes vecteurs affectent  rapidement de nouvelles  communautés.  Toutes les trypanosomiases ont  un insecte vecteur. Il existe une  interaction complexe entre  facteurs abiotiques  (température, lumière, humidité,  précipitations, etc.), facteurs  biotiques (densité hôte, type de  végétation, etc.), facteurs  biologiques (immunité de l'hôte,  etc.), et des facteurs non-  biologiques (voyage, commerce,  etc.), ce qui crée des conditions  favorables pour le  développement et la propagation  des épidémies de NTDs. Un  certain nombre de ces facteurs  sont influencés par l'impact de  l'activité humaine : le climat avec  les émissions de gaz à effet de  serre, les densités de population  d'animaux sauvages (chasse,  réintroduction d'animaux, etc.),  le paysage (la déforestation, le  reboisement, l'urbanisation,  l'agriculture intensive, etc.).  Ainsi, l'action humaine est un  facteur important dans  l'apparition et la propagation de  NTDs dans de nouvelles régions  géographiques telles que le  bassin méditerranéen et en  Amérique du Nord. En plus  d'avoir des effets directs sur le  climat, l'activité humaine a un  impact dévastateur sur  l'équilibre des écosystèmes  mondiaux. 
Ensemble, nous allons vaincre   les maladies infectieuses  négligées.